Être un citoyen actif pour son département

Une enveloppe d'1,5 million d'euros pour faire émerger une quarantaine de projets d'initiative citoyenne, dont 10 % portés par des jeunes. C'est le beau défi que s'est lancé le Conseil départemental des Landes en créant début avril un « budget participatif » dont le règlement sera élaboré avec les citoyens lors d'ateliers prévus entre le 20 mai et le 5 juin. Comme un début de réponse à la crise démocratique ambiante.

Une feuille blanche

« Notre volonté est que l'ensemble des citoyens puisse s'exprimer, y compris les jeunes, pour réinvestir la vie publique départementale. On part d'une feuille blanche avec seulement un cadre juridique et la contrainte que ces projets d'investissement portés uniquement par des citoyens, collectifs de citoyens ou associations, ne génèrent pas trop d'impact sur les dépenses de fonctionnement », relève Sylvie Bergeroo, conseillère départementale en charge du dossier.

Selon l'élue du canton du Pays tyrossais, « la phase de co-construction du règlement est très importante. Les Landais vont décider de tous les contours de ce budget participatif, du type de projet possible à qui pourra voter (âge des votants, Landais « exilés », etc.). C'est une aventure ! Quelque chose de nouveau. Ça casse les codes et les pratiques habituelles ! ».

Patrimoine, sports, solidarité

Trente ans exactement après le tout premier budget participatif né dans la ville brésilienne de Porto Alegre qui a essaimé dans de nombreuses communes du monde entier, l'initiative est nouvelle au niveau départemental.

Dans le Gers, la première expérience de ce type menée l'an passé a été concluante : « 1 031 projets ont été déposés, 375 ont été soumis au vote après une étude de leur faisabilité juridique et technique par les services départementaux et au final 42 ont été choisis par un nombre très important de votants afin d'être mis en œuvre pour 1 million d'euros de budget », indique Mme Bergeroo qui est allée sur place en avril, pour échanger avec le président gersois Philippe Martin et les acteurs de la participation citoyenne.

Culture / patrimoine, numérique, environnement/cadre de vie, sports, solidarité et développement local… le champ d'action était vaste et les réalisations éclectiques - kiosque à livres, street art, actions intergénérationnelles…

Que choisiront les Landais ? La boîte à idées est ouverte !